Accueil du public

Comment impliquer toute la chaîne du spectacle vivant, en particulier le public ? Il s’agit encore une fois d’expliquer, de communiquer et de proposer un accueil le plus éco-responsable possible, des goodies au transports proposés en passant par les infrastructures sur place.
Limiter la vente ou distribution de goodies et repenser leur format
  • Éviter les goodies contenant ou emballés dans du plastique, ou dont le lieu de fabrication est éloigné du lieu de distribution :
    • Penser aux cartes à planter, crayon de bois avec graines, aux spécialités locales…
  • Repenser la conception des tote-bag, pour qu’ils soient en coton biologique notamment, certifié Oeko-Tex.
  • Eviter les goodies utilisables très ponctuellement et préférer ceux plus « génériques » pour éviter les pertes
    • Par exemple, t-shirts floqués au nom d’une institution plutôt qu’au nom d’un événement
  • Repenser la distribution de goodies gratuits pour éviter le gâchis : ne donner des goodies que sur demande par exemple
Favoriser la venue du public par les moyens de transports les moins polluants
  • Communiquer sur les différents moyens de transports existants pour venir au lieu, et sur leur impact carbone
    • Mettre en avant les solutions les moins polluantes
    • Inciter le public à compenser l’empreinte carbone de son voyage, ou la prendre en charge (dans le prix du billet par exemple)
  • Voir davantage dans la partie du guide sur les transports
Limiter l’impact environnemental lors de sa présence dans les lieux
  • Installer des points d’accès d’eau gratuit : fontaines ou robinets à eau potable, sinon carafes d’eau ou lieux de remplissage de gourdes pour éviter le plastique
  • Contrôler la consommation d’eau des sanitaires :
    • Privilégier les toilettes sèches quand cela est possible
    • Vérifier et réparer les fuites d’eau des sanitaires : robinets et chasses d’eau.
    • Installer des aérateurs et mousseurs d’eau sur les robinets.
    • Installer des chasses à double touche.
    • Installer des plaques éco-wc, ou des bouteilles d’eau pleine au fond des réservoirs des toilettes qui permettent de contrôler le gaspillage.
    • Inciter à la vigilance sur l’utilisation de l’eau dans les sanitaires..
  • Mettre en place une politique de tri des déchets visible et pédagogique pour le public, avec la différenciation la plus poussée possible selon les politique de la ville
  • Mettre en places des points de collecte et de tri des mégots :
    • Positionner stratégiquement les points de collecte aux abords du lieu et sur les axes de sortie jusqu’aux points de transport.

Le mégot est le premier déchet au sol et parmi les premiers présents dans les océans : 137 000 mégots de cigarette sont jetés chaque seconde dans le monde.
Les 2/3 des mégots finissent par terre puis dans un cours d’eau
Chaque mégot pollue environ 500 litres d’eau.
Un mégot met environ 12 ans à se décomposer dans la nature
Source


Repenser une billetterie plus responsable
  • Utiliser une imprimante thermique « BOCA » qui n’utilise ni encre, ni cartouche.
  • Utiliser uniquement des plateformes de ventes de billet en ligne qui proposent les billets dématérialisés (e-billet).
  • Communiquer auprès de son public et le sensibiliser : l’encourager à s’assurer de la validité de la boîte mail sur laquelle ils recevront le e-billet et obligation de le présenter à l’entrée (sinon double pollution, numérique et papier via la contremarque qui est rééditée), aucune nécessité d’imprimer les contremarques, préférer la solution du retrait au guichet.

« À chaque première représentation d’un spectacle, La Pop propose de partager un pot convivial avec le public. Nous plateaux sont composés de produits de saisons, frais, bio et préparés par nos soins. Les boissons sont servies dans des verres compostables. Une poubelle de tri sélectif est à la disposition des spectateurs ainsi qu’un cendrier dont les mégots sont traités puis recyclés par un prestataire. Nous travaillons avec le logiciel Mapado pour l’achat des places de spectacle en ligne afin de privilégier la dématérialisation des billets que nous scannons à leur entrée, et avec une imprimante thermique sur place. Pour le paiement en carte bancaire sur place nous avons choisi un terminal qui ne génère pas de ticket de caisse, celui-ci peut être transmis par mail à ceux qui en font la demande. Les programmes de salle sont imprimés sur du papier recyclé chez un imprimeur de proximité. Enfin notre charte éco-responsable est à la fois accessible en ligne sur notre site mais aussi affichée à l’entrée de la Pop afin que le public soit sensibilisé à notre démarche. »

Marine Le Bonnois – La Pop

Sources :
Life Cycle Assessment of grocery carrier bags – Février 2018 – Agence Danoise pour l’environnement
Les goodies et l’environnement : comment faire du bien à l’entreprise et au monde ? – Septembre 2019 – ComInside